logo noticia
logo noticia en-tête
fin ticket de caisse papier loi anti-gaspillage

Les tickets de caisse papier, c’est (bientôt) la fin

Temps de lecture estimé : 6 minutes

Article rédigé par : Théo Pradere, Directeur des Opérations chez Noticia

12,5 milliard de tickets de caisse imprimés chaque année en France

Tous les ans en France, plus de 12,5 milliards de tickets de caisse sont imprimés et délivrés aux consommateurs. Cela représente plus de 750km de rouleaux de papier utilisé par an pour un simple hypermarché français, soit l’équivalent d’un trajet Paris-Montpellier. Ces chiffres sont rapportés par Patricia Miralles, députée LREM à l’origine de la proposition de loi anti-gaspillage pour une fin du ticket de caisse papier.

Bien qu’ils aient une durée de vie moyenne de quelques secondes avant de se transformer en déchets, ces tickets restent très utiles pour les consommateurs. 

Comment vérifier le montant des achats au supermarché, ou retourner un article avant la date-limite sans ticket de caisse ?

Une production de papier coûteuse pour l’environnement et la santé

La quantité de rouleau de papier utilisée pour la production de tickets de caisse a un impact environnemental considérable. A l’échelle mondiale, plus de 25M d’arbres sont détruits chaque année, nécessitant l’utilisation de 18Md de litres d’eau et 22M de barils de pétrole. Un gaspillage important au vu des enjeux énergétiques du 21ème siècle.

L’impact écologique est d’autant plus grand que ces bouts de papier ne sont pas adaptés pour le retraitement des déchets…

Les tickets de caisse constituent également un risque de santé publique. Le papier utilisé par l’imprimante thermique contient du bisphénol A (BPA), un perturbateur endocrinien considéré comme cancérigène d’après une nouvelle étude américaine menée dans le cadre du Clarity- BPA.

Fin du ticket de caisse imprimé au 1er janvier 2023

Le gouvernement a voté dès 2020 une loi afin de lutter contre le gaspillage de papier et limiter la présence de perturbateurs endocriniens dans le quotidien des français.

Le décret, en cours de consultation par le Conseil Constitutionnel, interdira dès 2023 l’impression systématique des tickets de caisse. Les tickets de carte bancaire, bons de promotions et divers tickets fournis par les automates sont aussi concernés.

La preuve d’achat ne sera plus fournie au format papier, charge au client de la demander lors de chaque passage en caisse.
Grande distribution, restaurateurs, magasins de prêt à porter, tous les établissements accueillant du public seront concernés.

Cette politique zéro-déchet papier vient compléter un ensemble de textes en faveur d’une économie circulaire. Nous retrouvons également dans ces textes des actions pour éviter le gaspillage alimentaire en France avec une meilleure gestion des invendus.

Le ticket de caisse encore très utile pour le consommateur

Ce nouveau tournant pris par le gouvernement questionne les consommateurs : seront-ils privés de leurs preuves d’achat dans les grandes surfaces ? Pourront-ils retourner un article défectueux sans ticket de caisse ?
Cela a suscité un important mouvement de la part des associations des consommateurs, partageant des inquiétudes communes sur le sujet.

Le décret impose uniquement aux commerces l’affichage d’un message à l’attention du visiteur, indiquant qu’il est en droit de demander son ticket de caisse s’il le souhaite. Un argument qui ne convient pas aux défenseurs des droits des consommateurs, estimant que ce message sera noyé au milieu de dizaines d’autres en caisse.

A l’heure où chaque euro compte dans le budget familial, vérifier son ticket de caisse demeure une nécessité. Comment alors accéder à son ticket de caisse sans être obligé d’en demander systématiquement une preuve ?

Une loi favorisant la dématérialisation du ticket de caisse

La fin du ticket de caisse papier systématique est une victoire contre le gaspillage du papier. Cependant, elle ne doit pas l’être au détriment du consommateur. Pour cela, de nombreuses enseignes se tournent déjà vers les tickets de caisse dématérialisé. Une preuve d’achat systématique est ainsi fournie à leur client, tout en limitant l’usage de l’imprimante ticket.

Bien que le numérique soit responsable d’une part importante de l’empreinte carbone au niveau mondial (3,5% des gaz a effet de serre d’après le Shift Project), de nouveaux chiffres de l’ADEME estiment qu’un ticket dématérialisé est 4 à 5 fois moins polluant qu’un ticket papier.

Pour autant, toutes les solutions de dématérialisation ne sont pas équivalentes pour le consommateur. Recevoir ses tickets par mails ou sms nécessite de communiquer des informations personnelles lors de chaque passage en caisse. S’en suivent un délai d’attente plus long en caisse et une boite mail submergée de promotions abusives.

Pour dématérialiser les tickets de caisses en privilégiant l’expérience client, le QR code devient alors un incontournable. Notre étude a révélé que 79% des consommateurs interrogés préfèrent recevoir leur ticket de caisse sur leur smartphone en scannant un QR code, plutôt que par mail ou sms.

Fort de ce constat, nous proposons désormais aux commerçants une utilisation optimale du ticket de caisse, sans aucune modification du système d’encaissement ! En effet, nous nous adaptons sans contrainte à votre dispositif (logiciel de caisse enregistreuse, imprimantes, afficheurs clients, etc.).

Le e-ticket Noticia, gage de confiance pour le client et le commerçant

Les associations de consommateurs estiment qu’une généralisation du ticket digital par mail ou sms est synonyme d’intrusion dans la vie privée du consommateur. Communiquer systématiquement ses informations personnelles lors de courses aux supermarchés reste inimaginable à ce stade.

La solution Noticia est une alternative sûre, donnant la possibilité au client de collecter son e-ticket directement sur son navigateur. Nul besoin d’informations personnelles, téléchargement d’application mobile ou autre collecte de données du client.

La digitalisation du ticket de caisse est permise grâce à l’affichage d’un QR code au niveau de la caisse, que le client scanne avec son smartphone. L’impression du ticket est bien entendu accessible mais reste minoritaire !

Pour en apprendre davantage, contactez un de nos experts et bénéficiez de la version gratuite Noticia Démat !